Le 9ième Monde

Chapitre 8 Session 3
Barbotage et embuscade

Shonai a développé un artefact qui devrait nous permettre de déceler des failles dans la structure solidifiée. Nous passons la nuit à bord de la baleine et plongeons au matin. Nous voyons alors des groupuscules de Dabiri, ces espèces de cœur tentaculaires de 15 cm de diamètre, ainsi que des pseudo-sirènes moins nombreuses. La structure est sur 2 niveaux et des sortes de sas devraient nous permettre d’entrer dans les tour.

Alors que nous patientons pour tendre une embuscade à une patrouille éventuelle,un couple de ces créatures nous arrivent dans le dos. Elles émettent alors un cri perçant qui envoûte Blaede et effraie effraie Ghorbyr et Alkale. Freïah résiste au mojo des ces biatch et parvient à asséner une attaque givrante sur la vile tentatrice qui voulait faire de Blaede son casse-croûte. Cette progénitrice finit par décéder, ce qui amène la deuxième à interrompre son chant d’appeurement et à attaquer Blaede. 4 essaims de dabiris s’approche également petit à petit de nous mais se font pulvériser “façon puzzle” sans trop de difficultés. Nous terminons la dernière poissonnière.

Par un formidable déguisement, Blaede peut s’approcher de la structure et nous donne un bon descriptif des différentes salles qui constituent l’édifice. Nous décidons d’utiliser la bombe d’Alkale pour libérer le prisonnier massif qui est enchaîné dans une des salles à l’arrière de la bâtisse afin de faire une diversion. Cela fonctionne, le mur se désagrège, la créature se libère, nous remercie et se dirige vers nous. L’escouade de défense des sirènes, constituée de 4 progénitrices et 1 énorme matriarche tentaculaire, s’empresse d’arriver vers nous. Cela permet à Blaede de s’introduire dans les salles qui nous intéressent après avoir passé des anémones de garde et des centaines d’anguilles tazeuses. Il peut ainsi récolter un bon paquet de célosias, ainsi que des escargots sympathiques qui produisaient le cyclône en glissant sur des coraux étranges. Pendant ce chapardage, Nous tendons une double embuscade qui assène de lourds dégâts aux sirènes et force leur chef, Moyag, à se replier dans la prison pour essayer de colmater la brèche que nous avons ouverte. Les sirènes et Moyag périssent sous les coups de notre nouveau pote et de notre groupe. Dès la mort de la contremaître, le bâtiment aqueux commence à se désagréger.

Avant son effondrement complet, nous obtenons 1d6 +2 cyphers dans leur bazar.

Qu’en sera-t-il de notre nouvel ami le gros scaphandrier ? Que pourrons-nous obtenir de Shonai en lui offrant des bestioles ? Tant de questions !!!

View
Chapitre 8 Session 2
La pêche au gros

Nous prenons le large. Plus nous approchons de notre destination, plus la mer est agitée. La nuit du deuxième jour, Ghorbyr tombe de l’embarcation à cause de la houle. Freïah ouvre alors un portail dans l’eau permettant à celui-ci de revenir sur le bateau et à toute l’équipe de voir juste à temps qu’une mâchoire immense était sur le point de le croquer. Le 5ème jour, la créature nous attaque et nous fait chavirer. Grâce à un rayon paralysant, Blaede s’en débarrasse. Alors que nous parvenons presque au pied du maelstrom, nous apercevons un village construit sur une baleine.

Nous tirons une fusée de détresse pour attirer leur attention. 3 membres de cet étrange équipage nous rejoignent. Ce sont des créatures…particulières qui parlent le vrai, de façon approximative. Ils nous invitent à rejoindre leur baleine pour rencontrer une certaine Shonaï qui les a payés pour étudier le maelstrom. Nous rencontrons alors la-dite femme-truite. Elle nous informe que les bestioles que nous cherchons sont inoffensives. Par contre, des créatures hostiles, des espèces de sirènes mystiques et des poulpes électrisant s’y trouvent. Ils défendent une sorte de structure d’eau solidifiée qui produirait le maelstrom.

View
Chapitre 8 Session 1
Le Black Friday avant l'heure !

La première étape de notre excursion pour pouvoir nous libérer des symbiotes de Devola accomplie, nous nous mettons en route pour la mer des secrets afin de trouver la fameuse substance qui saura anesthésier ces derniers pour l’opération. Elle est produite par des araignées sous-marines appelées les célosias, qui prolifèrent dans les sources hydrothermales. Néanmoins, seul un explorateur du nom de Cagyn Rilid pourra nous indiquer la route. il vit sur la côte, à Harmuth.

Le moyen le plus sûr serait probablement d’emprunter un bateau le long de la Dime. Le plus rapide serait de prendre le portail de téléportation de la convergence qui mène au Sanctuaire d’Or, dans une forêt proche d’Harmuth. C’est aussi plus dangereux. Nous optons bien entendu pour cette deuxième option.

Nous sortons ainsi du temple et aboutissons dans une forêt des plus denses avec les stars. A perte de vue s’élancent vers le firmament des magnifiques séquoias au milieu desquels il est particulièrement pénible d’avancer. Au détour d’un arbre, nous tombons sur 10 espèces de centaures à corps d’araignée et à buste d’insecte…docn pas vraiment des centaures en fait. Ils semblent cependant être civilisés, armés et ornés de bijoux. Ce sont des culovas. Alkale trébuche accidentellement devant 2 d’entre elles et décide d’offrir à l’une d’elle une pile, en tant qu’offrande de paix. Ce dernier lèche alors la pile et semble particulièrement enchanté de la sensation picotante qui survient lors de cette activité humide. il appelle alors ses congénères, qui font passer la pile afin de chacun y donner un petit coup de langue. Chacun son kif…et nous songeons laisser ici Alkale, qui paraît avoir enfin trouver ses semblables et donc une place dans ce monde. Un Culovas s’approche alors, et par un cypher de traduction nous parvenons à lui apprendre notre langue. Etant le meneur de cette tribu, il nous autorise à poursuivre notre chemin sur son territoire. il nous conseille également de partir vers l’Ouest, pour éviter les fantômes dévoreurs d’âmes. En échange de 4 piles, ils nous escortent sur leur dos jusqu’à la côte. La nuit tombant, nous campons. Pendant son tour de garde, Alkale aperçoit une créature gigantesque sous-marine. Elle le voit aussi. Il la regarde dans les yeux. Elle le regarde dans les yeux. il cligne. Elle disparaît. BREF…Alkale a perdu au jeu du regard contre le monstre du Loch Ness.

Au matin, nous poursuivons vers le Nord pour atteindre Harmuth. Nous y trouvons l’homme que nous cherchions. Il nosu montre les cartes répertoriées des sources. Il nosu prévient aussi que des tempêtes inhabituelles s’annoncent. Nous rendons ensuite visite à Elistan [NDLR: pas certain du nom…mes notes sont un peu mal écrites sur cette fin de page] qui par gentillesse inouïe (et contrôle mental d’Alkale + contracteur signé avec Freïah) nous offre tout le matériel nécessaire à notre mission. Nous louons ensuite un écumeur, embarcation mécanisée autonome, pour nous mener à bon port.

View
Chapitre 7 Session 4
Les aventuriers du sarcophage perdu

Ce pont semblant fragile, nous préférons griller un point d’intell de Freïah pour emprunter à la place un de ces portails supercalifragilistiques. Nous arrivons alors devant une baston de crétures semblant issues d’expérimentations ratées. Nous faisons donc face à une araignée faites exclusivement de bras, un chien à tête d’Alkale, un insecte à main de Blaede, une pieuvre à tête de corbeau avec les jambes de Freïah et un ver à tête de Séniya. Au fond de la pièce se trouve une capsule munie d’une console de commande. Blaede s’approche un peu trop près, ce qui attire l’attention et l’animosité des patchwork streums. L’une d’elle semble trouver le visage de Blaede particulièrement succulent, puisqu’elle n’a de cesse que de s’y agripper pour lui rouler des patins, avec la langue et les dents. La machine continue à produire des petites merdasses zarbichnous. Freïah s’y connecte pour la mettre hors service et en profite pour mettre hors d’usage au passage la génératrice de gardien insectoïde rencontrée vers l’entrée du tombeau.

Nous trouvons alors un téléporteur qui nous mène à une salle en marbre blanc. Un miroir piégé nous permet d’accéder à la vraie salle funéraire de Starlocette. Nous ouvrons le sarcophage et y trouvons la dépouille de la Reine. S’y trouve également la lame de l’infini, dague fractale en mouvance permanente, ainsi que quelques cyphers. Nous nous intéressons alors à la double porte, seule issue de la pièce. Celle-ci mène à un couloir obturé par un champs de force. Ghorbyr parvient à abaisser le levier qui le désactive grâce au tentacule trans-dimensionnel de son heaume. Nous accédons à une pièce qui donne sur un boyau qui mène au gouffre, juste en-dessous de celui où nous rentré pour permettre à Alkale de lécher les portes magnétiques. Nous sommes accueillis par 3 cerveaux volants qui désirent ardemment nous disséquer. Malheureusement pour eux, nous les explosons. Blaede décide d’aller tester le bouton rouge du téléporteur, ce qui nous envoie à 30m au-dessus du sol. La chute est plus douloureuse pour certain que que pour d’autres.

Nous nous rendons compte alors que le toxodon de Thierry, l’ermite qui cherche à ressusciter sa femme, est mort, criblé de flèches. Burito se trouve aux côtés d’une vieille connaissance, Ederana, qui a amené 6 hommes de nain pour se venger de Ghorbyr qui l’avait abandonnée après une nuit d’intense culbute afin de “fêter” le trépas de son frère.

View
Chapitre 7, Session 3
IT'S A TRAP !

L’exploration continue et les pièges se suivent mais ne se ressemblent pas. Je pourrais vous donner plus de détails, mais la flemme je ne voudrais pas spoil tout aventurier qui tomberait ici avant d’avoir connu cette aventure. D’ailleurs Séniya meurt. Voili voilou…ça nous fera mois de choses à lui expliquer comme ça…mais après tout c’est de sa faute, pas de la nôtre, elle avait qu’à courir plus vite…bon en fait c’est la faute du MJ qui explique mal la disposition des pièges…mais chut hein…faut pas qu’il sache que j’ai vendu la mèche…on les connait les MJ…peuvent être un peu vindicatifs et despotiques des fois…à coup sûr il va crier aux calomnies d’ailleurs ! #FaisezUnGrosBisousàNatha

Nous empruntons ensuite un ascenseur qui nous mène 50 mètres plus bas dans une immense pièce finement décorée où flotte un un disque en verre bourdonnant. En le touchant, un liquide lumineux dégouline du plafond pour former un visage qui délivre un message dans une langue que nous ne connaissons pas. Blaede continue son irréprochable travail de crochetage et de déminage. Quelques énigmes plus tard, nous nous retrouvons devant un pont de singe.

la suite au prochain épisode !

View
Chapitre 7 Session 2
Tomb Raiders

Blaede accoste le vieillard, qui semble peiner à sortir de sa contemplation. Il finit par nous expliquer qu’il cherche des techniques pour ressusciter sa femme, morte il y a 15 ans et conservée dans de l’Albal. Il nous apprend que le tombeau est gavé de piège, selon la légende.
Buritos se chie dessus et décide de rester avec le vieil homme. Freïah parvient à convaincre Séniya de les suivre. Nos aventuriers débutent alors leur descente dans le gouffre par l’escalier de planches installées en colimaçon à même la paroi du gouffre.
Nous arrivons à une membrane qui, après scan d’Alkale, semble être là pour tester les motivations des visiteurs. Nous parvenons tous à passer sans encombre, sauf Séniya, qui freeze totalement. BIM BLUE SCREEN. Freïah parvient à lui redonner conscience en s’interfaçant avec elle, après qu’Alkale découvre qu’elle est en fait un robot. Nous continuons en ouvrant un passage secret trouvé par Ghorbyr alors qu’il enfonce les yeux d’une sculpture.
Nous tombons alors sur un singe-scarabée-pieuvre-menthe religieuse, qui ressemble étrangement à Aurturi, le dieu illustré comme étant protecteur des lieux depuis des siècles. Un nid énorme se trouve derrière la créature, qui nous attaque sans nous laisser la moindre chance de sympathiser. Elle descend alors un long aiguillon, d’où suinte un liquide peu avenant. Nous la dézinguons et Séniya nous informe que le nid est une sorte de duplicateur de créatures qui se met en route dès la mort du précédent garde. Alkale parvient à déterminer que la source d’énergie est bien plus bas. Nous ne pouvons donc la désactiver de suite.
Nous continuons notre descente et arrivons devant une grosse porte métallique. Blaede tente de crocheter cette porte après l’avoir analysée. Alkale l’ouvre, ainsi que les 8 suivantes, en les léchant.
Par terre, après la dernière porte, Blaede trouve une pointe de flèche. Alors qu’il la ramasse, la dalle sur laquelle il se trouve s’enfonce et une volée de flèches sot des murs mais il les évite toutes avec maîtrise. Alors que nous avançons, Blaede nous permet de localiser et désamorcer les pièges qui gardent le passage. Au fond d’une fosse à pique, nous voyons des cadavres que Blaede s’empresse d’aller piller.
Nous accédons à une pièce dont la porte d’entrée a été défoncée. Une porte en pierre nous empêche de poursuivre. Qu’à cela ne tienne, Ghorbyr la défonce à la masse, ce qui dévoile alors la chambre funéraire de la reine. Le sarcophage est habité par une silhouette que nous déterminons ne pas appartenir à la véritable Reine. Nous décidons alors de rebrousser chemin pour explorer d’autres boyaux.

View
Chapitre 7 Session 1
Folklores et folle ouverte

Après avoir récupéré nos forces et des sauves-conduits pour pouvoir vagabonder sur les terres contrôlées par l’ordre. Il nous fourni également un médaillon qui permet de ne pas se faire attaquer par le scorpion mécanique qui protège le temple.

Nous arrivons après 2 jours à Percheville. Pour accéder à cette ville, nous nous coltinons 10 min d’escalade escalière. Nous pénétrons dans la ville par un hangar où se trouvent 6 créatures pâlotes (à mi-chemin entre des émo et des nudistes zombies). Alkale se brûle sur la peau d’un d’eux par inadvertance pour récupérer 1 xp. Néanmoins ils ne nous causent aucun autre désagrément.

Hors du hangar, nous entrons dans les rues de la ville. Blaede ouvre la discussion avec Zézéb, un marchand avenant, qui nous indique où trouver la savante de la ville, Séniya Areï. Nous lui rendons donc visite en lui apportant le dîner. Elle nous apprend alors l’histoire de la région et du tombeau de Starlocet, qui se trouve dans le gouffre d’Aurturi, qui porte le nom de la divinité mi-humanoïde mi-insecte qui y règne. Nous proposons à cette érudite de nous accompagner pour parfaire sur le terrain ses connaissances des légendes locales.

Sur le départ, nous sommes accostés par un jeune homme, Burris Han, qui vient du Royaume marchand de Gan. Il nous dit savoir où se trouve l’entrée du gouffre. Nous acceptons donc sa compagnie. Au deuxième jour de voyage, nous sommes attaqués par une troupe de 8 chirogs, que nous mettons en déroute avant d’arriver au bout d’un gouffre dont les parois sont juchés d’escaliers. Nous rencontrons alors un vieil homme sur le dos d’un toxodon qui guette le fond du gouffre.

View
Chapitre 6, Session 3
Quand les PNJ ne sont pas super branchés famille

En empruntant les couloirs de service, nous atteignons le sommet du sanctuaire où se dresse une tour de 20m de haut. Au sommet de celle-ci semblent se trouver Devola et 2 personnes. Nous décidons habilement de nous avancer jusqu’au pied de la tour en prétextant avoir trouvé un individu qui connaît le moyen d’ôter les symbiotes. La grande Magistrice, qui dirige les recherches, ne semble pas particulièrement encline à nous recevoir tous, malgré notre formidable argumentaire et n’accepte que de faire monter Blaede s’il est tout nu et tout bronzé. Devant le refus de ce dernier à se balader totalement à peuwal dans le labo, la vilaine margoulette invoque alors 2 méga-méduses cybernétiques géantes de la mort pour nous botter les fesses.

Après un combat acharné, nous les détruisons et décidons d’ouvrir un passage transdimensionnel pour aller directement dans le laboratoire du sommet. Arrivés discrètement, nous parvenons à rapidement prendre le dessus lorsque nous assaillons par surprise la Magistrice Mnoma et le Magistère Sha-Ziri (et la foule en cœur scande avec un accent créole: Tu veux mon Ziri ? Oui oui oui oui). La bougresse tombe rapidement sous nos coups alors que le ramolo du bulbe est prisonnier d’une stase lancée par Alkale. Ces pouvoir de nano sont plutôt cheatés, mais bon…il y en a qui peuvent aller sur Internet, donc bon….ça va quoi !

Sha’Ziri décide alors de se rendre et nous avoue avoir grandement apprécié l’élimination de Mnoma qui était une vraie plaie, bien casse-couille comme il faut. Il nous demande alors de nous associer pour trouver 2 éléments nécessaire à la chirurgie permettant d’enlever les symbiotes de Devola, car il semblerait que celle-ci nous ait menti en affirmant pouvoir les enlever à volonté. Il faut donc partir à la recherche de la Lame de l’impossible, qui se trouverait dans le tombeau de Charlot 7 (Char chaussette? Sharlossette? Alanis Morissette?), dans la région de Percheville, ainsi que d’un puissant analgésique qui ne pousse que dans les profondeurs de la mer des secrets. Nous ne pouvons vérifier ces informations, car Devola s’est auto-plongée dans une stase afin de ne plus pouvoir être interrogée.

Pour rappel, notre mission originelle était d’éliminer la convergence, et ce magistère est apparemment le dernier des dirigeants de cette secte. Nous pouvons donc ainsi conclure que notre objectif est presque atteint.

View
Chapitre 6, Session 2
Of Scorpions and Men

Les 2 Némo-Rex nous chargent alors en une manœuvre de prise en tenaille. Freïah, aux commandes, fait freiner le quadripode juste avant l’impact. Les 2 bestiaux se percutent alors et s’affaissent lamentablement devant l’engin. Freîah en profite pour les engluer grâce à un cypher, permettatn ainsi à Ghorbyr de se jeter vaillamment sur l’un d’eux armé de son puissant marteau, pendant que Blaede et Alkale leur assènent des volées de projectiles plus ou moins magiques. Freïah fait alors apparaître un portail dimensionnel dont l’issue est à l’intérieur d’un des bestiaux, ce qui permet rapidement de se débarrasser d’eux.

Nous poursuivons notre chemin et voyons au loin une immense armée qui marche vers le Nord Ouest. Décision est prise de ne pas nous y intéresser pour le moment. Allant plus en avant, nous arrivons à une structure immense, le temple du scorpion. Elle est gardée par des patrouilles humaines pédestres et un destroyer funeste. Ce dernier est une machine particulièrement dangereuse des temps anciens donc les prérogatives sont la protection du temple et l’élimination de tout intrus qui aurait la folie de s’y aventurer. Comme vous connaissez bien les limites de notre raisonnement et notre goût exacerbé pour toute situation pouvant nous apporter une mort affreuse une bonne grosse chiée d’XP des connaissances accrues de cet univers, nous décidons d’ignorer toute rétractation rapide de testiboules de la gent masculine du groupe et fonçons têtes baissées (pour être le plus furtif possible). Nous apercevons des trappes qui s’ouvrent de temps à autres pour laisser sortir des patrouilles. nous décidons donc d’attendre qu’une de ces dernières s’éloigne un peu pour pénétrer dans la structure par un des pratiques portails transdimensionnels de Freïah.

Blaede part alors en reconnaissance du complexe pour que nous puissions savoir où nous avons mis les pieds. Le portail est clos pour ne pas alerter les gardes et pendant la vadrouille de Blaede, les 3 autres comparses se cachent afin de tendre une embuscade aux 3 patrouilleurs qui reviennent alors. Le but est de récupérer leur équipement pour nous avancer impunément dans la structure. Le plan est un franc succès. Nous empruntons ce qui semble être le couloir de service. Cela nous mène à une sorte d’immense bibliothèque où sont stockés non pas des livres, mais d’innombrables cryotubes habités par des créatures hybrides issues d’expérimentations réalisées par la convergence. Il s’agit de tentatives de création de serviteurs multifonction (guerriers, majordomes, constructeurs, …) dociles et d’amélioration des membres du culte. En se connectant à une console de commande, en plus de ces informations, Freïah parvient à localiser la geôle de Devola.

Nous nous dirigeons alors vers l’endroit où elle est retenue prisonnière, au grand plaisir de nos goa’ulds qui trépignent d’impatience de retrouver leur chère petite Mamounette adorée.

View
Chapitre 6 Session 1
Sur la trace du scorpion

Afin de savoir la direction à prendre pour nous rendre au temple du scorpion, nous effectuons des recherches à Uxphon. Tous les contacts nous orientent vers Sabazia, courtière en information, que nous pourrons trouver à la bulle qui chante, une des tavernes locales. nous échangeons avec elle l’information de l’emplacement du sanctuaire du scorpion contre l’information de la source du gaz qui alimente les zeppelins.

Nous partons donc pour un trajet de 4 jours, en pleine immersion dans un paysage somptueux. Se succèdent des plaines magnifiques où blocs de pierres et de cristaux flottent dans les airs. Alors qu’il part en éclaireur, le 2ème jour, Blaede tombe nez à nez avec une patrouille montée sur un quadrupède métallique. Les patrouilleurs lui apprennent que nul n’a le droit de traverser les terres de leur tribu. L’affrontement débute alors. Attirés par le tumulte, nous le rejoignons. C’est alors que les 2 assaillants reconnaissent le “Prince” Ghorbyr. Ceci met fin au combat brièvement. En effet, ils nous préviennent que Ghorbyr n’est plus le bienvenu car son oncle, Skar, a fait un pacte avec les hyènes la secte du scorpion qui a apporté technologie, puissance et suprématie territoriale à la tribu.

Comme nous ne comptons pas faire demi-tour…BASTONNNNNN ! Nous leur dézinguons la chetron, les soignons après les avoir ligoter et effectuons la réparation du quadrupède que nous décidons d’utiliser pour la suite du périple.

Par la suite, nous affrontons deux Jiraskars et comme mes notes furent extrêmement succinctes à partir de la fin de la baston…j’ai vaguement du mal à écrire plus que cela pour le moment.

Mais je suis certain que notre Ô bon maître Nathanaël le miséricordieux saura nous remémorer la dernière scène du dernier act joué à cette lointaine époque.

Edit : bah vous êtes attaqué, voilà.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.